Livre : La Malédiction des Dragensblöt – tome 1 Le château (sorti en mars 2020).

Synopsis : Perdu dans un brouillard londonien, Samuel Andersen échoue devant les grilles d’un mystérieux manoir. Très vite, il comprend que ce n’est pas un lieu ordinaire : le feu de cheminée ne s’éteint jamais, le portail s’éloigne dès qu’on tente de s’en approcher… et dans un immense couloir sont alignées quarante-six étranges portes, toutes fermées à clef.
Plus bizarre encore, le manoir est occupé par les ancêtres de Samuel. Pire, ces spectres sont privés de repos à cause d’une malédiction jetée sur leur famille, les Dragensblöt.

Trouver la porte, briser la malédiction.

Critique : Une nouvelle série pour Anne Robillard, moi qui suis déjà totalement fan notamment des « Chevaliers d’Emeraude » et de « A.N.G.E .», je ne pouvais que me précipiter.
J’avoue que le début m’a un peu laissé sur ma faim. Je le trouvais presque trop « facile », et en même temps, j’ai eu du mal à le lâcher. Une fois l’histoire lancée, on a envie d’en savoir plus. Qui sont ces spectres ? Qui a-t-il derrière ces portes ?. C’est ça qui m’a fait avancer, l’envie d’en savoir plus. Ces aventures sont palpitantes et la manière dont le héros essaye de se dépasser est intéressante. La psychologie du personnage joue un rôle très important. Les spectres aussi sont très importants et hyper bien développés. Chacun à sa personnalité propre, sa vie, ses humeurs, ses rancœurs, ses envies,…
Par contre, le temps mis pour planter le décor me semble un peu long. Puis, certaines scènes sont redondantes. Sans spoiler, Samuel (un être humain, donc) qui débarque chez des spectres, dès le deuxième, voir troisième, repas on a bien compris qu’il va devoir se nourrir au minimum trois fois par jour. Et pourtant, à chaque fois, on a droit à la scène où il se déplace d’un endroit à l’autre, voit son repas, s’installe, le mange, boit un verre (de vin ou de bière la plupart du temps) et il finit tout (félicitations !). Bref, ce n’est pas grand-chose mais c’est un peu agaçant. Sauf si vous devez prévoir votre liste de course alors, là, les idées de menus ne manquent pas.
Malgré ce point, j’attends la suite avec impatience. Que va-t-il bien pouvoir découvrir par la suite ?

Ma note : 8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :