Série : Peaky Blinders (5 saisons actuellement sur Netflix)

Synopsis : En 1919, à Birmingham, soldats, révolutionnaires politiques et criminels combattent pour se faire une place dans le paysage industriel de l’après-Guerre. Le Parlement s’attend à une violente révolte, et Winston Churchill mobilise des forces spéciales pour contenir les menaces. La famille Shelby compte parmi les membres les plus redoutables. Surnommés les « Peaky Blinders » par rapport à leur utilisation de lames de rasoir cachées dans leurs casquettes, ils tirent principalement leur argent de paris et de vol. Tommy Shelby, le plus dangereux de tous, va devoir faire face à l’arrivée de Campbell, un impitoyable chef de la police qui a pour mission de nettoyer la ville. Ne doit-il pas se méfier tout autant de la ravissante Grace Burgess ? Fraîchement installée dans le voisinage, celle-ci semble cacher un mystérieux passé et un dangereux secret.

Critique : J’ai adoré cette série qui rentre sans problème dans mon top 5 de mes séries préférées.
C’est un des plus gros succès Netflix et il y a donc de grande chance que beaucoup d’entre vous l’ai déjà vu.
Le premier élément qui frappe, dès les premières minutes, c’est la qualité de la réalisation. D’abord les décors sont sublimes, on a vraiment l’impression d’être dans le Birmingham des années 1920. Au niveau décors et reconstitution c’est topissime et à tous les niveaux (ville, maison, guerre, etc.).
Le deuxième élément qui saute ensuite très vite aux yeux, c’est la qualité des comédiens. C’est du très haut niveau dans l’appropriation des personnages, mention spéciale pour Cillian Murphy et Paul Anderson (Thomas et Arthur Shelby). Le casting de base se voit aussi rejoindre par des acteurs connus de haute facture avec Sam Neil (saisons 1 et 2), Tom Hardy (saisons 2 à 5) et Adrian Brody (saison 4).
L’histoire est très bonne. C’est bien ficelé et très souvent étonnant. Les saisons sont bien rythmée avec ce qu’il faut d’intrigues et de rebondissements pour un final démentiel lors de l’épisode 6. On termine avec un gros cliffhanger chaque saison bien entendu.
Ce qui me plait vraiment dans l’histoire racontée ce sont les thèmes de la guerre (de l’après-guerre pour être précis), de la politique et l’importance que l’auteur a portée aux personnages. Des séries et des films de gangsters il y en a beaucoup et de tout niveaux. Ce qui fait que cette série sort du lot c’est la profondeur du récit malgré le format court (6 X 50min par saison). Tous les personnages sont exploités et leurs personnalités approfondies. Et pourtant il y a beaucoup de personnages avec des horizons et des caractères bien différents. Pour moi, il n’y a qu’une série sur ce thème qui a fait le même travail, et qui est donc d’une qualité supérieur, c’est « Boardwalk empire » qui est pourtant un ton en-dessous de « Peaky Blinders ».
A tout ça on ajoute aussi une bande son exceptionnelle.
Un petit mot sur la dernière saison qui m’a un peu moins scotché. Elle est plus accès sur la politique que les précédentes et un peu moins folle dans son récit. On comprend bien que c’est une saison de transition avec une nouvelle approche de la série.
Je vous conseille vraiment cette série et j’attends avec impatience la suite.
Ma note : 9,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :