BD : Largo Winch T21 et T22

Synopsis : Le milliardaire en blue jeans
Les valeurs du Dow Jones chutent de manière spectaculaire.
Le groupe Winch est accusé d’avoir manipulé les cours.
Qui se cache derrière cette machination ?
Qui sont les véritables maitres de la finance ?

Critique : Pour ceux qui ne connaissent pas bien l’univers de Largo Winch, il faut savoir que les histoires fonctionnent toujours en diptyque, d’où l’intérêt de faire une critique rassemblée.
Largo Winch c’est une série que j’adore. Il y assez longtemps que je les lis car ça doit être la première BD adulte que j’ai lu vers 12ans. C’était le T.11 Golden Gate, c’est clair que cet album n’était pas fait pour mon âge mais j’ai adoré. J’ai vite acheté les tomes précédents et depuis je ne rate jamais une sortie.
Ici ces tomes sont très importants car ce sont les premiers qui ne sont pas écrit par Jean Van Hamme. En effet, Van Hamme a passé le relais à Eric Giacometti, un auteur bien connu des fans de thrillers ésotériques. Largo Winch est une série mythique, il était donc très difficile d’en prendre l’héritage.
Alors est-ce que Giacometti à réussi son examen d’entrée ? Oui et Non.
Pour commencer une petite anecdote. Quand j’ai voulu entamer le T22, je me suis rendu compte que je ne me souvenais plus du tout de l’histoire précédente. J’ai une très bonne mémoire donc c’est clairement pas bon signe.
Le T21 est trop faible à mon goût. Il sert à mettre le contexte de cette nouvelle aventure c’est logique. Mais Van Hamme arrivait à placer le contexte sur la moitié du premier tome pour mettre de l’action très tôt dans ce récit. Ici il se passe pas grand chose. On a vraiment beaucoup d’explications sur le monde de la finance, ce qui est long (il y a beaucoup beaucoup texte) et difficile à comprendre. Dargaud a d’ailleurs sorti un Hors série qui explique ce monde de la finance. Après l’univers est respecté et on retrouve les codes classiques de Largo Winch. Fait intéressant il y a beaucoup de relations avec le diptyque précédent, ce que Van Damme faisait rarement. En résumé, ce premier tome est assez décevant.
Heureusement, le deuxième tome est bon. De l’action, des complots et surtout des retournements de situations sont au rendez-vous et ça c’est vraiment l’esprit de la série. Il y a même beaucoup de point qui m’ont surpris dans le déroulement de cette histoire. Après ça reste du classique, une jolie femme qui vient à son secours avec laquelle il finit par coucher, Simon qui passe par la case prison ou encore un membre de son groupe qui le trahi sont des éléments assez courants.
Le travail de Giacometti est satisfaisant mais il peut mieux faire. L’histoire globale tient la route et il y a des surprises donc ça c’est bien. L’univers a était respecté c’est aussi un bon point. On sent qu’il a voulu coller un maximum à l’esprit Van Hamme donc c’est positif mais en même temps un peu plus d’originalité ça serait mieux. Le récit est plus moderne c’est intéressant aussi. Le T21 est beaucoup trop mou. Il y a beaucoup trop d’explications, dans un roman ça passe mais dans une BD ça doit être plus concis sinon l’action du récit en souffre.
Donc pour une première c’est pas mal, j’attends la suite pour avoir un jugement plus clair du travail de Giacometti en tant que scénariste de Largo Winch.
Mes notes : T21 5/10 T22 7/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :