Film : Once upon a time … in Hollywood film de Tarantino sorti fin 2019.

Synopsis : En 1969, la star de télévision Rick Dalton et le cascadeur Cliff Booth, sa doublure de longue date, poursuivent leurs carrières au sein d’une industrie qu’ils ne reconnaissent plus.
Critique : Un film que je voulais voir depuis longtemps et qui m’a malheureusement déçu.
Pour être clair je me suis ennuyé pendant la quasi totalité du film, et un film de Tarantino où tu t’ennuies c’est très long.
Alors les décors et l’ambiance qui en découle c’est parfait, on est bien dans le Los Angeles de la fin des années 70, sur ça il n’y a rien à redire et l’oscar obtenu est mérité.
Sur le jeu d’acteurs des deux protagonistes du film rien à redire non plus. Di Caprio et Brad Pitt sont excellents (comme souvent) et sont la raison principale de regarder ce film. Pour Margot Robbie, par contre, ce n’est pas le même constat. Ce n’est pas qu’elle joue mal, c’est une actrice de talent, c’est qu’elle ne sert à rien dans le film. L’utilité d’introduire le personnage Sharon Tate est de créer une référence historique et de faire un « twist » au moment final du film, ça c’est la théorie. Dans la pratique, le « twist » ne marche que si on connait vraiment l’histoire de Sharon Tate et la performance de Margot Robbie consiste alors à rouler du cul dans des mini-jupes lors de ses quelques passages totalement inutiles dans le film.
Pour moi le problème de ce film est son histoire et la réalisation qui l’entoure.On tourne une scène avec un maximum de références cinématographique on coupe et on enchaine avec une autre scène, qui n’a aucun lien avec la précédente, et ainsi de suite. Et je suis désolé mais pour moi l’ensemble de ces scènes sont certes sympathiques mais ne forment pas une histoire ce qi rend ce film mou, ennuyeux et décevant.
La fin par contre est génial dans le pur style Tarantino mais malheureusement ça ne rachète pas l’entièreté du film.
En résumé, un film qui m’a fortement déçu que je classerai avec « boulevard de la mort » plutôt qu’avec « Inglorious Basterds » et « Django unchained ».
Ma note : 4/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :