Manga : Perfect crime (9 tomes actuellement, 10 au Japon)

Synopsis : Tatashi Usobuki, n’est pas un homme commun, les yeux rouges, une allure de dandy, entouré de mystère, c’est un tueur a gage, que vous pouvez contacter en laissant vos coordonnées dans une cabine téléphonique en plein milieu d’un parc.
Son plus gros atout, il ne laisse aucune trace de son passage. En effet il se débarrasse de sa cible simplement en la convainquant qu’elle doit mourir….

Critique : C’est un de mes mangas préférés. Perfect crime n’a pas eu une grande promotion lors de sa sortie francophone et j’étais totalement passé à côté, heureusement je l’ai trouvé en occase (1mois après sa sortie) et je me suis laissé tenter. J’ai accroché directement et ne raterai pour rien au monde la sortie d’un nouveau tome.
Son point fort c’est vraiment son histoire, une histoire qui parait simple mais qui ne l’est pas forcément.
Il y a deux éléments dans l’histoire : les meurtres d’Usobuki et sa lutte avec l’inspecteur.
je commence par les meurtres, Usoboki est le meurtrier parfait car il ne touche jamais ses victimes. Par son regard il arrive à les déstabiliser et à provoquer leur mort, par exemple si il regarde une personne qui vient de boire un soda il peut lui faire croire qu’elle vient d’absorber du poison, celle-ci va alors ressentir l’effet du poison dans son corps et mourir alors qu’elle n’avait bu que du soda. Les crimes paraissent toujours simple mais sont très complexes. En effet, l’auteur joue très bien le coup à chaque fois et la surprise est généralement au rendez-vous. A noter qu’Usobuki est un tueur à gage qui répond à toutes les demandes, il le fait pour l’argent mais surtout car l’humain est surprenant d’idiotie (ce qu’on ne peut lui reprocher).
La deuxième partie intéressante de ce manga c’est la relation entre Usobuki et l’inspecteur Takada. Celle-ci se met en place lentement au fur et à mesure du récit et permet de comprendre le personnage d’Usobuki. Là aussi, c’est une relation très complexe et palpitante car il n’y a que Takada qui peut tuer Usobuki mais si l’inspecteur le tue sans preuve faudra-t-il mieux que le tueur ?
Franchement je vous conseille ce manga qui malgré le thème n’est pas violent (on est sur du thriller psychologique plutôt que de l’horreur). J’attends vivement le prochain tome, en espérant que les sorties littéraires reprennent leur cour normal. C’est une série que je verrais très bien en adaptation animée.
Ma note : 10/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :