Un coup d’oeil dans le rétro : Caligula film de 1979

Synopsis : Caligula tue le vieil empereur de Rome, son grand-père adoptif, et prend sa place au pouvoir. Le début de son règne est très populaire. Les premiers signes de la folie apparaissent lors d’un orage au cours duquel Caligula parle à son cheval. À la mort de Drusilla, sœur et maîtresse de Caligula, celui-ci, désespéré, se mêle anonyme à la foule romaine. Jeté en prison, il est reconnu par un géant, dont il fait aussitôt son ami. Caligula se nomme ensuite Dieu et annonce pain et jeux gratuits pour le peuple. Pour remplir les caisses du Trésor, il fait construire un immense bateau-bordel, où il oblige femmes et filles des sénateurs à se prostituer….

Critique : Ce film se décrit lui-même comme le film le plus scandaleux de l’histoire. Et si on retire des films comme « Cannibales » ou « Les 120 jours de sodome » qui n’ont de film que le nom, effectivement c’est sûrement le film le plus scandaleux de l’histoire. Et c’est pour ça que je le conseille car c’est une œuvre unique dans l’histoire du cinéma.
Le film existe avec plusieurs versions. Une version censurée où du coup quasiment tout disparaît, cette version n’a aucun intérêt. La version qui est sortie au cinéma où les scènes les plus choquantes ont disparues. L’essence du film est gardée donc c’est déjà une version intéressante et qui conviendra sans doute plus à un large public. Et puis, il y a la version intégrale avec 2h36 de scènes inouïes, folles ou choquantes selon le point de vue de chacun. Pour ma part, j’ai le DVD collector avec le film dans son intégralité et une tonne de bonus qui s’avère très intéressants pour mieux comprendre ce film.
Clairement, ce film n’est pas destiné à tout le monde, les âmes sensibles doivent s’abstenir.
Les auteurs et réalisateurs ont choisis de faire un film « réaliste » autour de la débauche de Rome qui imprègne le court règne de Caligula. On a le droit à de nombreuses scènes sanglantes et/ou sexuelles qui rendent du coup un certain réalisme. C’est ce qui fait la renommée de ce film et qui en fait une œuvre à part qui ne laisse personne indifférent. Avec un film pareil, chaque spectateur va développer des sentiments et un regard différents. Il faut reconnaitre qu’entre les scènes d’orgies, de décapitation, de viol ou encore d’émasculation ils y ont été fort. Pour ce fameux réalisme, le réalisateur a fait appel à des actrices de film X pour toutes ces scènes sexuelles.
Mais à côté de ça, on a un véritable péplum de grande qualité. Il faut savoir que le budget pour le film était relativement faible et réussir à avoir un tel résultat avec des moyens limités est une prouesse. Quand on voit la plupart des péplums modernes qui ont des budgets pharamineux et dont le résultat final est catastrophique, je ne peux que reconnaitre les qualités de ce film.
On a une histoire forte qui se déroule de manière linéaire et qui traite bien tous les passages importants de la vie de Caligula. Certes, le choix de la provoque oblige le réalisateur à prendre les côtés les plus sombres de la vie de cet Empereur. Mais si on prend les écrits de Suétone, qui est une des plus grandes références de la Rome antique, on retrouve tout ce qu’on voit dans ce film, donc même si il est « choisi » l’historique est respecté.
La mise en scène est très bonne pour un film de cette époque.
Le casting est excellent, pour ne citer que les plus grands, on a quand même Peter O’toole, Malcolm MacDowell et Helen Mirren.
Ce film a ses défauts et il est d’une rare violence à regarder mais c’est un très bon film que l’on doit (essayer) de voir au moins une fois dans sa vie.
Ma note : 7/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :