Un coup d’œil dans le rétro : BD Toupet (série terminée en 18 tomes ; début en 1989 – fin 2007)

Synopsis : À le voir comme ça, on lui donnerait le bon Dieu sans confession : Toupet est un adorable bébé blond et joufflu en layette bleue. Mais qu’on le laisse seul cinq minutes, et les catastrophes pleuvent ! En compagnie de la grosse chienne Binette, Toupet se lance dans des explorations de toutes sortes ou se livre à diverses expériences (coups de marteau, étude du jet d’eau, etc.) meurtrières pour la maison. Dur, dur d’être parent, avec un bébé pareil…Critique : Toupet a été pendant longtemps une des séries secondaires importantes chez Dupuis. Elle fut d’un très bon niveau durant de nombreux albums ravissant les petits comme les plus grands. Malheureusement avec le temps, la qualité a diminué et c’est logiquement que Dupuis a décidé de stopper cette série après 18 albums en 18 ans. J’ai toujours adoré Toupet qui a été une des premières BD que j’ai reçu en cadeau (T8) et que j’ai suivie avec enthousiasme pendant des années dans le journal Spirou.C’est vraiment une BD intéressante car elle possède un humour très bon et surtout qui marche avec tous les publics. Les auteurs ont aussi l’intelligence de ne pas faire tourner tous les gags autour de la seule personne de Toupet, car même si le personnage du bébé difficile qui aime frapper avec un marteau offre une multitude de possibilités pour les gags ça aurait pu vite tourner en rond en se concentrant sur un seul personnage.Dans le même registre, ils ont vite relancé la série en rajoutant dès la fin du tome 6 deux personnages qui vont devenir capital dans les histoires : Coralie la baby-sitter mais surtout le grand-père. Ces deux personnages vont redonner un second souffle à la série qui va pouvoir garder, du coup, un excellent niveau jusqu’au tome 13 je dirais. Par la suite, clairement on sent l’essoufflement qui va malheureusement ternir le niveau global de la série. Il faut bien reconnaître que le T18 n’est que l’ombre de ce que les auteurs avaient proposé dans la série. C’est toujours dommage quand une série va un peu trop loin mais c’est compréhensible pour des séries comme Toupet qui était quand même une bonne rentrée financière pour la maison d’édition Dupuis.Au niveau du dessin, on le voit évoluer progressivement dans le T1 pour vite arriver au dessin qui restera à l’identique jusqu’en 2007. On retrouve le dessin typique de chez Dupuis des années 90-2000.Cette BD n’est plus commercialisée mais on la retrouve encore facilement dans les bouquineries et dans les bibliothèques donc si vous ne connaissez pas je vous conseille de vous laissez tenter si vous avez la chance de mettre la main dessus. Ma note : 8/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :