Un coup d’oeil dans le rétro : BD Chinaman (série débuté en 1997 chez les Humanoïdes associés, passe chez Dupuis en 2001 et se clôture en 2007 après 9 tomes)

Synopsis : Le héros, Chen Long Anh, a été rebaptisé Chinaman à son arrivée de Chine par les services de l’immigration à San Francisco. Comme ses compatriotes, il travaille à la construction du premier chemin de fer transcontinental. C’est un ancien mercenaire épris de liberté et de justice. L’histoire se déroule dans le Far West au XIXe siècle. Au fur et à mesure des épisodes, il appréhendera le nouveau monde à sa manière, avec sa culture et ses idées. Il sera souvent amené à se battre dans un monde qui accepte mal la différence. Il tentera de se faire une place mais la plupart du temps les injustices commises autour de lui le pousseront à agir… Critique : J’avais découvert cette BD en 2001 avec son arrivée surprise dans le magazine Spirou. C’était vraiment bizarre de la découvrir, premièrement car c’était le T5 (1er inédit après le rachat par Dupuis) et surtout car elle ne correspond pas du tout aux critères habituelles du magazine Spirou. Sans être hard, on est dans du western et il y a donc de la violence. Dans ce tome 5, on a quand même une tentative de viol, du trafic de femmes, des prises de scalps et plusieurs morts violentes. Ce n’est donc pas une BD tout public et c’est illogique de la retrouver dans Spirou. Les tomes suivants n’y sont d’ailleurs jamais passé.Bref, cette BD m’avait plu mais je n’avais jamais eu l’occasion de lire les autres tomes. Par chance, j’ai trouvé la série dans son intégralité dans une bibliothèque et j’ai donc pu, 19 ans après ma première lecture, la découvrir dans son ensemble.J’en suis vraiment très content car elle est excellente dans son intégralité. Les histoires sont vraiment bonnes. C’est bien écrit et on a du mal à s’arrêter dans sa lecture tellement ces histoires sont prenantes. Le personnage de Chinaman est très intéressant et hyper attachant, la plupart des personnages étant mauvais et antipathique son côté aimable et serviable ressort encore plus. C’est un très bon western avec une ambiance digne des plus grands films. Les aventures sont variées tout au long des 9 tomes.Cette série est très intéressante aussi par sa thématique. Par le personnage de Chinaman, on découvre la vie de ces chinois envoyé aux Etats-Unis pour travailler mais qui on était très longtemps persécuté pour leurs différences. Visuellement c’est aussi très bon avec un dessin travaillé et qui représente bien l’Ouest de cette période. C’est donc une superbe série qui mérite d’être connue. Malheureusement celle-ci n’est plus commercialisée (sauf peut-être l’intégrale) et est donc difficile à obtenir. Mais si vous avez la chance, comme moi, de la trouver en bibliothèque n’hésitez pas à l’emprunter car elle vaut le coup d’oeil.

Ma note : 9/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :