Film : La mission (disponible sur Netflix depuis le 10 février 2021).

Synopsis : Cinq ans après la fin de la Guerre de Sécession, le capitaine Jefferson Kyle Kidd, vétéran de trois guerres, sillonne le pays de ville en ville en qualité de rapporteur publique et tient les gens informés, grâce à ses lectures, des péripéties des grands de ce monde, des querelles du gratin, ainsi que des plus terribles catastrophes ou aventures du bout du monde. En traversant les plaines du Texas, il croise le chemin de Johanna, une enfant de 10 ans capturée 6 ans plus tôt par la tribu des Kiowa et élevée comme l’une des leurs. Rescapée et renvoyée contre son gré chez sa tante et son oncle par les autorités, Johanna est hostile à ce monde qu’elle va devoir rejoindre et ne connait pas. Kidd accepte de la ramener à ce domicile auquel la loi l’a assignée. Pendant des centaines de kilomètres, alors qu’ils traversent une nature hostile, ils vont devoir affronter les nombreux écueils, aussi bien humains que sauvages, qui jalonnent la route vers ce que chacun d’entre eux pourra enfin appeler son foyer.

Critique : Un western à la sauce moderne qui manque cruellement d’énergie. Ce film a, certes, des qualités mais aussi de nombreux défauts. Premièrement, ce film a une narration extrêmement lente. Il dure 2h mais on a l’impression qu’il dure deux fois plus longtemps tellement on s’ennuie. On est dans cette nouvelle variante de western moderne qui se veulent plus contemplatifs qu’actifs. On oublie l’énergie que l’on retrouvait dans les anciens westerns pour plus axer le récit sur la découverte de grands espaces et des peuplades qui y vivent en désharmonie. On y retrouve beaucoup de thèmes référents au XXIéme siècle qui plombent le scénario alors qu’ils sont censés l’enrichir. Dans les faits, ce film se résume à deux heures de Tom Hanks qui montre ses nombreuses qualités d’acteur ( et encore, je l’ai connu plus inspiré) et nous gratifie de longs monologues puisque le second personnage de ce film ne parle pas ou presque. Il faut attendre 47 minutes pour qu’il se passe enfin quelque chose dans ce film. Le scénario est très prévisible. La fausse fin peut à la limite surprendre si vous n’avez pas le regard sur le timer qui vous indique qu’il reste encore 20 minutes. Ce qui est vraiment dommage pour ce genre de drame c’est que le manque de profondeur du scénario oblige un peu Hanks a caricaturer son personnage et, du coup, on ne ressent pas beaucoup d’émotion alors que c’est un point essentiel dans ce film. Visuellement, par contre, il n’y a rien à redire c’est très beau et les décors reconstitués permettent une bonne immersion. La réalité historique de cette époque troublée du Sud des États-Unis est parfaitement respectée. Si vous aimez les beaux espaces et que vous êtes fan de Tom Hanks vous pourrez tenter le coup mais pour les autres je vous conseille de regarder un autre film.

Ma note : 4/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :