Nouveauté film d’animation : Les bouchetrous (actuellement au cinéma)

Synopsis : 1835, Îles Galápagos. Ed et sa sœur Bo sont deux incontrôlables Bouchetrous, des créatures au poil soyeux en forme de Donuts. Ils sont maladroits, tout sauf populaires auprès des autres de leur espèce et font désespérément de leur mieux pour s’intégrer. Une énième tentative pour impressionner leurs pairs tourne au désastre. Ils atterrissent dans une fleur spatio-temporelle qui les propulse dans la société moderne

Critique : Gros coup de cœur pour ce film qui ne paie pas de mine mais qui est un vent de fraîcheur au milieu de tout ces films familiaux qui manquent d’originalité. Déjà, pour une fois, la bande annonce ne spoile pas le film, elle explique à peine l’intrigue et donne le ton au niveau de l’humour en montrant quelques gags parmi les très nombreux que vous allez retrouver. C’est dingue de signaler cela car c’est le principe même d’une bande annonce mais on a tellement l’habitude d’en voir où tout le film est expliqué et/ou tous les trucs drôles s’y retrouvent qu’on est étonné maintenant quand le boulot promotionnel a été bien fait. Le plus gros point fort de ce film c’est son histoire avec un scénario, enfin, original. Si le fait que deux personnages boudés par leur famille deviennent au final des héros c’est du classique tout le reste du film c’est de l’inédit. On a une comédie de science-fiction (espèce inventée + voyage dans le temps) qui se base sur des faits scientifiques (évolution des espèces et extinction de masse). Ce mélange aurait pu être « casse-gueule » mais finalement le scénario tient la route et respecte une certaine logique. Avoir une histoire inédite cela permet de créer l’effet de surprise. Là aussi c’est un bingo car je suis tombé totalement dans le panneau et je suis resté bouche bée au moment du turnover et de la découverte du méchant de l’histoire. J’avais peur en lisant le résumé et en voyant le nom en anglais (Extinct) que l’on soit encore dans un film écologique ou l’humour et l’histoire passe au second plan. Heureusement, ce n’est pas le cas, on parle bien d’écologie avec le principe d’extinctions de masses mais c’est un apport au film et non l’inverse. Si l’histoire est géniale, l’humour est tout aussi bon. C’est drôle de manière générale mais surtout le design de ces bêtes fabuleuses permet de nombreux gags visuels. Je suis friand de ce style de gags qui sont souvent gratuits par rapport à l’histoire mais qui apporte un vrai plus. Et ici j’ai été servi, il y en a plein. Dans chaque situations on a droit a des gags visuels souvent hilarants. A signaler qu’on a droit à une seule musique dans ce film, assez bizarre mais qui rentre vite dans la tête. Graphiquement c’est du bon boulot aussi. On est dans un style qui rappelle celui du studio « Illumination ».Il y a vraiment très peu de défauts à ce film qui ravira toute la famille. Je suis d’ailleurs étonné qu’il ait juste une côte moyenne sur la plupart des sites de critique. Pour ma part, je donne rarement la note maximale mais ici je vais le faire car il le mérite pour son originalité. Un excellent film pour fêter la fin des vacances en famille au cinéma. Ma note : 10/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :