Nouveauté film : 8 rue de l’humanité (disponible depuis le 20 octobre sur Netflix)

Critique : Le nouveau film de Dany Boon est donc sorti directement sur Netflix plutôt qu’au cinéma. Après l’avoir visionné, je me demande si ce n’est pas un choix réfléchi pour éviter de se faire allumer par la presse (encore plus que maintenant) et, surtout, de voir un de ses films avec un score au box-office bien loin de ses standards habituels. Car il faut bien reconnaître que ce n’est pas très bon. Habituellement, Boon se démarque des comédies françaises classiques soit par une idée originale soit par une mise en oeuvre astucieuse. Ici, il tombe en plein dans les clichés du genre avec une oeuvre très peu originale, remplie de stéréotypes, une histoire sans fond et, au final, peu marrante.
Donc le pitch : Nous sommes en pleine crise Covid en France et 7 familles vivant dans le même immeuble se retrouvent confinées et obligées de se côtoyer.
Pour moi, le principal problème c’est que Dany Boon n’a pas su établir une ligne de conduite claire. On a une partie humour avec des bons vieux gags à l’ancienne, une histoire en parallèle avec un savant raté qui cherche le vaccin au Covid et, comme c’est un sujet délicat, on a plusieurs passages sérieux avec une bonne dose de mélodrame. Chaque élément n’est pas forcément mauvais mais l’ensemble n’est pas cohérent et rend le film indigeste.
Si on va plus en profondeur sur l’histoire proposée, on est plus sur une succession de sketchs qu’une vraie histoire. Les seuls éléments narratifs qui font vraiment « histoire » sont : le suivi de la maladie de la concierge et les études du savants. Le premier est une toile de fond qui n’a que pour but de rappeler que le Covid c’est grave et de donner une fin larmoyante. Fin dont je me serais vraiment passée car le but d’une comédie (surtout quand on voit le casting) c’est de rire pas de pleurer. Et le second n’est pas terrible et c’est ce qui tire le film vers le bas dans sa seconde moitié.
L’humour est bien dans la première partie. On a des situations drôles qui nous renvoie à notre quotidien de 2020. Après, c’est la pseudo histoire qui prend le dessus, changeant les personnages et cassant par la même occasion tout cet aspect drôle.
Les personnages sont pas mal, ils sont bien sûr caricaturaux mais c’est logique pour ce type de film. Chaque personnage est con à sa façon et c’est ça qui fait l’essence du film. Après bien sûr, chacun va retrouver sa conscience pour que tout ce petit monde s’entende à la fin.
Je n’ai rien à redire sur les acteurs non plus qui jouent bien leur rôle.
En résumé, ce nouveau film de Dany Boon n’est pas à la hauteur par l’attente que suscite ce réalisateur et comique de talent. Le sujet était peu être trop délicat pour en faire une bonne comédie déjà maintenant au vue de l’actualité toujours aussi problématique du Covid. On n’est pas sur une comédie insupportable à regarder comme « Raid dingue » mais on est loin des Ch’tis ou de « Rien à déclarer ».
Ma note : 4/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :