Nouveauté jeux vidéo : Astérix et Obélix baffez-les tous (sorti le 2 décembre 2021 ; test effectué sur Switch)

Critique : Ce nouveau jeu Astérix est un beat’em all classique intéressant même s’il y a quelques défauts en plus de ceux inhérents au genre.

Commençons par le positif.

Premièrement, ce jeu est graphiquement une claque et pourtant j’ai joué sur Switch la console la moins puissante actuellement. C’est de la 2D incrustation, un décor fixe à l’avant et l’arrière où les personnages sortent graphiquement pour donner une impression de profondeur. Ce qui rend le jeu beau c’est qu’on a choisi le visuel de la BD, tous les personnages que l’on retrouve dans le jeu sont des personnages qui ont fait au moins une apparition dans les BD’s. On a vraiment l’impression que la BD prend vie devant nos yeux et c’est cela qui rend le jeu spécial et c’est ce qui le démarque des autres jeux Astérix. Tout le monde va être attiré par ce design et les fans de la série seront ravis de voir cela.

En plus, l’univers de la série est vraiment bien respecté. On a le droit à 5 BD’s (Bretons, Normands, Hispanie, Corse, Cléopâtre) et la chronologie dans chaque album est respectée. Au niveau de la jouabilité, c’est bien aussi. Les contrôles sont multiples et les alterner permet d’avancer dans les niveaux. Par contre, on ne voit pas de différences visuelles sur les ennemis selon les coups portés. Vous pouvez jouer les deux personnages qui ont une légère différence au niveau du gameplay, Astérix sera plus mobile et vous permettra de vous sortir plus facilement des coins où les ennemis tenteront de vous bloquer, Obélix lui tape plus fort et peut empoigner les ennemis ce qui vous sera utile contre les boss. Les ennemis aussi ont des particularités différentes. C’est toujours les mêmes ennemis qui reviennent en paquet mais il y a quand même de nombreux caractères différents dans ceux-ci. Il sera important de bien les identifier au fur et à mesure du jeu pour pouvoir les contrôler car certains ont des capacités spéciales qui peuvent vite vous mettre en difficulté. Cela apporte un côté stratégique au jeu qui est intéressant. Le jeu est jouable à deux c’est toujours un plus pour s’amuser en famille notamment et il existe trois niveaux de difficultés différentes ce qui permet à tout le monde d’y jouer selon ses capacités.

C’est tout pour le positif je passe aux éléments mitigés.

Comme tous les beat’em all c’est affreusement répétitif. Malheureusement, c’est le principe de ce genre de jeu où on avance en ligne droite en tabassant des ennemis qui arrivent par paquet de dix. Ici, le côté répétitif est accentué par deux choses. La première, les cartes sont utilisées plusieurs fois donc cela donne vraiment l’impression de refaire certains niveaux en boucle. La deuxième, il n’y a pas d’interactions avec les décors donc on passe vraiment son temps à utiliser toujours les mêmes combinaisons de coups. La durée de vie est correcte. Il y a 6 mondes pour un total de 50 niveaux, ça offre un temps de jeu de base de 8h-10h selon le niveau du joueur ce qui est bien pour un mode histoire. J’ai lu que certains joueurs se plaignaient qu’il n’y a aucun check point. S’il est vrai que c’est frustrant de recommencer depuis le début quand on meurt au dernier tableau d’un niveau, ce choix du jeu est totalement compensé par le fait que les vies sont illimitées. Je préfère mille fois recommencer plusieurs fois le même niveau entièrement, que de recommencer à un check point mais de devoir recommencer tout le jeu quand nos trois vies sont épuisées. L’absence de vrai boss sera aussi considérée comme un défaut par les spécialistes des beat’em all.

Passons aux vrais défauts.

Pour moi, le principal défaut du jeu c’est l’absence d’un tutoriel. Vous êtes lancé dans le jeu sans explication au niveau des différents boutons ou des combinaisons. Les seules informations que l’on vous donne c’est lors des temps de chargement où on vous donne une astuce, sachant qu’elles sont données aléatoirement et peuvent être répétées. Du coup, vous allez peut-être apprendre au 16ème niveau que pour changer de personnage il faut appuyer sur L1 alors que c’est juste une info capitale pour réussir à finir le jeu. Vous allez donc perdre bêtement lors des premières parties car vous n’avez pas toutes les consignes. Le deuxième défaut découle du premier : la difficulté du jeu n’est pas linéaire. Comme dit au-dessus vous allez perdre plusieurs fois dans les premiers niveaux à cause du manque d’information. Vous risquez aussi d’avoir des problèmes lors des premières apparitions de certains méchants. Du coup, le début de jeu peut être difficile et certains joueurs risquent de se décourager alors que les derniers niveaux deviennent faciles à partir du moment où vous maîtrisez les touches et connaissez bien les ennemis. Autre défaut, les niveaux bonus sont nuls. C’est vraiment dommage car ils sont censés casser le côté répétitif du beat’em all mais vu leur manque d’intérêt cela ne fonctionne pas du tout. Ce qui est regrettable aussi c’est le dernier monde. La dernière histoire est une histoire censée être inédite, or il ne s’agit que d’une légère adaptation d’ « Astérix légionnaire ». Au lieu de sauver Assurancetourix vous sauvez Abraracourcix, c’est tout. A partir du moment où l’éditeur en fait un argument de vente, ça devient un défaut du mode histoire. J’aurai préféré avoir « Astérix chez les Belges », par exemple, que cette fausse histoire inédite. Dernier petit couac, le jeu rame dans les derniers niveaux quand trop d’adversaires arrivent en même temps. Ce lag n’empêche pas de jouer mais c’est quand même un bug qui ne devrait pas exister.

Donc voilà, « Astérix et Obélix baffez-les tous » est un bon jeu, mais avec, quand même, des défauts a clairement améliorer si Microids veut faire une suite.

Ma note : 7/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :