Film d’animation : Le monstre des mers (disponible sur Netflix depuis le 8 juillet).

Critique : Un film d’animation plutôt plébiscité par la presse qui montre certes de nombreuses qualités mais sans rien apporter de nouveau au genre.
Le pitch : Dans un monde imaginaire, les humains et les monstres marins se livrent une guerre sans pitié, jusqu’au jour où l’arrivée d’une petite fille parmi les chasseurs de monstres va changer la donne.
Visuellement, c’est une réussite. Cela ressemble très fort à du Dreamworks avec une pointe de Disney (surtout au niveau des personnages).
Au niveau de l’histoire c’est bien. Le scénario est cohérent, ça s’enchaîne bien. On retrouve tous les éléments qui font le succès de ce style narratif, c’est-à-dire comédie d’aventure. Après, c’est clairement du déjà vu et tous les adultes devraient deviner dans les grandes lignes le scénario après les 15 premières minutes du film. Mais comme c’est un film destiné aux enfants en priorité, on peut accepter cette redondance narrative qui n’aura pas lieu avec les plus jeunes.
Les personnages sont intéressants. Le duo composé de Masie et Jacob fonctionne bien. Petit bémol niveau personnage, les auteurs n’ont pas été très inventifs pour les faciès car on peut facile remarquer qui seront les gentils et les méchants de ce film. Je trouve d’ailleurs qu’on revient fort vers le délit de sale gueule ces dernières années. Les « Toy Story 2 et 3 » et surtout « La reine des neiges » avaient renouvelés le genre et lancés une nouvelle vague de méchants, ici on retombe totalement dans les clichés. Alors c’est bien de nous mettre du bien pensant et du LGBT partout dans les films d’animation mais si c’est pour que tous les méchants retrouvent une tête d’affreux et empêchent tout retournement de situation c’est peut-être pas la peine.
Pour les messages véhiculés, on retrouve, notamment : l’acceptation des autres et de la différence, le pardon, l’amour et l’amitié, … . J’ai lu beaucoup que ce film était une fable écologique, je sais bien que l’écologie est à la mode et qu’on la met à toutes les sauces mais pour moi il n’y a pas une once d’écologie dans ce récit. Oui il y a le côté chasse qui peut paraitre anti-écologique sauf qu’ici on nous le vend comme une guerre entre deux espèces, on est donc sur la défense et non sur l’élimination d’une espèce par la chasse donc il n’y a rien d’écologique. Par contre, on est bien devant une fable politique. On a les différentes classes avec une classe supérieur qui utilise une propagande dans le but de profiter des plus faibles et d’assouvir leur rêve de pouvoir et de richesse.
Ce film est bien et il sera agréable a regarder en famille mais son gros problème c’est qu’il manque d’identité. Vous allez passer votre temps à dire : « Ah c’est comme dans machin » ou « ce personnage ressemble fort à bidule ». Car, oui, tous les éléments que l’on trouve dans ce film font référence à d’autres connus de la pop culture. J’ai déjà dit que le visuel c’était du dreamworks, mais ce n’est pas la seule ressemblance avec ce studio car: le scénario c’est « Dragon », Jacob c’est John Smith avec un gros nez, le capitaine Crow c’est Long John Silver de « L’île au trésor », la salle du palais c’est « Pirates des caraibes 4 » … . Et donc, forcément, quand on retrouve autant de similitude ça gâche un peu le résultat final.
Un dernier petit point, le film est annoncé comme visible à partir de 6 ans. Certes au niveau de la compréhension globale ça me semble correct mais à côté de cela il est super violent, notamment les premières minutes, et pour moi il risque de toucher à la sensibilité des plus jeunes. Personnellement, je ne laisserai pas ma fille regardait ce film avant c’est 8 voir 10ans.
En résumé, un bon film qui ravira toute la famille mais qui utilise trop d’astuces déjà connues pour sortir du lot.
Ma note : 7/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :