Nouveauté film : Pinocchio live-action (disponible que Disney + depuis hier)

Critique : Les remake de Disney sous forme de live-action c’est clairement un sujet qui fait débat. Moi, personnellement, ça ne me dérange pas car si dans l’ensemble ils n’ont pas beaucoup d’intérêt (à part Dumbo) ça reste sympa à regarder. Mais, il faut bien reconnaitre qu’il y a des adaptations qui sont foirées (comme Aladdin) et Pinocchio fait clairement partie de cette catégorie.
Je ressors du visionnage de ce film avec une grosse amertume et une énorme déception. Et pourtant, Pinocchio n’est pas dans la liste de mes Disney préférés. J’aime bien mais je l’ai toujours trouvé flippant ce n’est donc pas un film que j’ai vu, revu et rerevu. Ici, avec le talentueux Zemeckis aux commandes, je m’attendais à une revisite exceptionnelle. Mais, il faut croire que même les plus grands peuvent juste chopper un gros chèque en n’ayant pas honte de nous proposer de la merde.
Déjà, on est sur un live-action qui reprend quasiment à l’identique l’histoire originale et non une revisite. Quand c’est bien fait comme « La Belle et la Bête » je trouve ça cool mais quand on reprend la même histoire, mais en faisant moins bien là je grince des dents. La trame de l’histoire est vraiment identique que celle de 1940, il y a juste le cheminement qui mène une scène à une autre qui est légèrement modifiée.
La bonne idée c’est d’avoir travaillé l’aspect psychologique de Pinocchio. Cela permet de mieux comprendre sa quête d’identité et surtout son parcours de petit enfant insouciant et victime des tentations à celui d’un enfant qui peut définir le bien et le mal grâce à sa propre conscience et non plus via l’aide de Jiminy. Franchement, c’est bien fait mais c’est le seul intérêt du film, avec les horloges de Geppetto.
Dans les nouveautés, il y a une mouette moche qui ne sert à rien et un nouveau personnage en lien avec Stromboli qui ne sert presque à rien. Cela fait léger comme nouveauté, surtout pour la réadaptation d’un classique qui a plus de 80 ans. En plus de n’apporter rien de nouveau, il y a des éléments du film qui ont été mal modifiés voir supprimés dont un crucial qui me scandalise, mais je terminerai ma critique là-dessus.
Les petites modifications sont toutes dues au même problème : une qualité visuel bien en-dessous du potentiel de Disney en live-action. Il suffit de voir quelques images pour se rendre compte que tout ce qui est sous forme d’animation est moche. Le pire c’est qu’ils le savent car tout ce qui est en animation et même en incrustation est sous-développés. La fée bleue trois apparitions dans le film de 1940 une seule dans celui-ci. Figaro et Cléo servent de comique-relief en 1940 sont juste anecdotique ici. Grand coquin et Gidéon deux apparitions pour une seule raccourcie dans cette version. Tout le passage avec monstro est éludé pour juste une course poursuite ridicule. Même Jiminy Cricket voit son temps d’apparition drastiquement diminué.
Au niveau acteurs, pas grand chose à dire car il n’y en que deux qui ont retenu mon attention. Tom Hanks fait du Tom Hanks donc il est bon. Luke Evans en cocher est exceptionnel, il a à la fois ce côté sympathique et totalement flippant que doit avoir le cocher. C’est subtilement joué.
Avec tout ce que je viens de décrire, ce n’est pas terrible, mais j’aurai été encore amène dans ma critique si il n’y avait pas cette fin scandaleuse. Tout le monde connait cette fin magique où, après avoir appris de ses erreurs et avoir risqué sa vie pour sauver son père, la fée bleue revient pour transformer Pinocchio en véritable petit garçon alors que tout le monde pleure en le croyant mort. Cette scène qui est remplie d’émotion et de magie est mythique. Et bien, ici, cette fin n’existe pas. C’est Geppetto qui est inconscient, car c’était plus facile de faire jouer Tom Hanks que d’animer Pinocchio, et Pinocchio ne devient pas un petit garçon car c’est dans son coeur qu’il est un véritable petit garçon. NON, NON ET NON, ce n’est pas possible d’avoir imaginé une fin aussi merdique. On est au-delà de l’incompétence car ne pas proposer cette fin magique, c’est se foutre de la gueule du public et manquer de respect à Walt Disney qui était très fier de son 2ème long métrage et surtout de cette fin. Rien que pour cette fin ignoble ce film mérite ses mauvaises critiques.
Ma note : 4/10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :